Coronavirus: «Vu la gravité de la situation, nous souhaitions former un gouvernement de plein exercice», a déploré Bart De Wever

Coronavirus: «Vu la gravité de la situation, nous souhaitions former un gouvernement de plein exercice», a déploré Bart De Wever

La N-VA souhaitait aussi vite que possible former un gouvernement de plein exercice avec le PS en cours d’année pour gérer la crise de pandémie du coronavirus. Mais le PS a balayé l’accord de principe à cet effet dimanche matin, selon le président de la N-VA, Bart De Wever. Sa formation nationaliste flamande entend évaluer de manière constructive la proposition que le gouvernement va mettre sur la table pour endiguer la crise, a-t-il indiqué.

«Vu la crise et la gravité de la situation, l’impact sur la santé publique et notre économie, nous souhaitions au plus vite former un gouvernement de plein exercice», a affirmé De Wever. «Un tel gouvernement doit, selon nous, être formé autour des plus grands partis des deux côtés de la frontière linguistique, avec un mandat d’un an».

«Nous avons fait une offre aux divers partis et nous étions prêts à prendre nos responsabilités. En fin de compte, le PS a finalement décidé dimanche matin de ne pas s’engager en dépit d’un accord de principe précédent», a encore assuré le président de la N-VA.

«Bien que les techniciens des six partis à bord devaient encore se réunir sur la déclaration gouvernementale possible, le PS a balayé le processus sans crier gare, en direct à la télévision. Ecolo/Groen et le CDH étaient aussi mobilisés pour refuser un veto contre la N-VA. A la place d’un gouvernement de plein exercice, c’est un gouvernement aux pouvoirs limités ("restregering» en néerlandais, NDLR) qui va devoir se charger de gérer la crise actuelle», a déploré l’Anversois.

«Ce gouvernement présentera une proposition de plein pouvoir pour gérer cette crise du coronavirus dans les prochains mois. Nous allons évaluer le contenu de cette proposition de manière constructive», a-t-il annoncé pour sa formation nationaliste.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous