Coronavirus - La chute des prix du brut continue, plombés par la guerre des prix et le coronavirus

Le baril américain de West Texas Intermediate (WTI) est tombé brièvement sous les 30 dollars, chutant de 5,5% dans les échanges du matin en Asie avant de réduire ses pertes. Il s'échangeait à 30,62 dollars le baril, en baisse de 3,40% par rapport à la fermeture de vendredi.

Le baril de Brent de la mer du Nord cédait lui 5,11% à 32,12 dollars le baril.

La guerre des prix du pétrole a été ouverte la semaine dernière par l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, deux alliés majeurs au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui ont annoncé leur intention d'inonder les marchés mondiaux d'or noir. Ils répondaient ainsi au refus de la Russie de rejoindre les membres de l'Opep pour soutenir les prix face à la demande fléchissante de brut engendrée par l'épidémie de coronavirus.

Côté demande, les réponses drastiques des Etats pour limiter la propagation du nouveau coronavirus et les restrictions des voyages attisent les craintes d'une récession mondiale.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous