Accueil Sports Football

Le Standard entamera les playoffs à huis clos

La sanction vient du tifo anti-Defour, le sursis étant révoqué après les incidents au Mambourg. Les Rouches décident ce jeudi s’ils vont ou non en justice.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Si la sanction du match à huis clos était attendue, bien des questions se posent, tout de même.”

1 Un match ferme (celui du Clasico 2015) plus un avec sursis, jusqu’en mars 2017. Il aura donc fallu 129 jours pour prononcer une décision. C’est le président de la Commission des litiges d’appel, Didier Detollenaere, qui annonça la décision, face à Pierre Locht, le directeur juridique du Standard, et en l’absence de tout représentant carolo : « - L’appel du Standard sur la décision du 10 novembre 2015 est recevable, pour traiter les faits dans leur entièreté ;

– l’action du parquet est recevable et partiellement fondée. Dans ces conditions, le Standard est condamné à un match à bureaux fermés, avec un sursis courant jusqu’au 1er mars 2017 ;

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Football

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs