Coronavirus: les Red Lions souhaitent montrer le bon exemple

photo news
photo news

Fini donc les entraînements collectifs autorisés grâce à leur statut de sportif de haut niveau et place à des séances individuelles, à domicile. « Nous avons essayé de réfléchir à la meilleure option », reconnaît le capitaine Thomas Briels. « La crise actuelle est extrêmement sérieuse et il nous appartient donc de montrer le meilleur exemple. Nous avions évoqué la possibilité de pouvoir nous entraîner en petits groupes mais, après réflexion, nous pensons qu’il est important que chacun reste chez soi et éviter le moindre contact. Nous avons donc reçu un programme de course individuel ainsi que des exercices de fitness à effectuer chez nous. Nous allons certainement travailler de manière quotidienne puisque nous n’avons pas grand-chose d’autres à faire actuellement. Nous devrons toutefois nous montrer créatifs. Mais je suis persuadé que nous pouvons, chacun, progresser à différents niveaux. »

« Qu’une seule envie »

Après 3 semaines intensives de travail, le staff avait de toute manière planifié une semaine plus légère afin de recharger les batteries. « Pour cette semaine, il n’y a rien de très grave, poursuit l’attaquant anversois. « Mais nous allons voir comment va évoluer la situation au cours de ces prochains jours. Nous allons également travailler au niveau de l’analyse vidéo pour continuer à soigner certains aspects tactiques. C’est clair que le manque va rapidement se faire ressentir et que nous n’aurons qu’une envie, c’est de reprendre un stick en main. »

L’objectif est clair. Montrer le bon exemple évidemment mais aussi éviter de prendre le moindre risque pour préserver la santé de ce groupe en vue des Jeux de Tokyo, actuellement toujours programmés l’été prochain.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous