Coronavirus - Plusieurs enseignes ferment préventivement leurs portes

"La distance sociale reste la meilleure façon de lutter contre la propagation du Covid-19. Nous avons donc décidé de modifier notre activité pour continuer à rendre le sport accessible tout en respectant cette distance sociale au maximum, et cela dans un souci de sécurité tant pour nos équipes que pour nos clients", déclare Faustino Rabasot, CEO de Decathlon Belgique, cité dans un communiqué. La mesure est valable jusqu'au 3 avril. Les commandes en ligne sont maintenues.

Le conseil national de sécurité a décidé jeudi soir que tous les magasins qui vendent des articles non essentiels devaient fermer pendant le week-end. Decathlon a donc pris les devants en décidant de fermer également la semaine.

Plus tôt lundi, c'est la chaîne de prêt-à-porter JBC qui a annoncé une décision similaire. L'entreprise indique prendre cette décision dans l'intérêt de la santé de ses employés, de ses clients et de leurs familles. Les commandes des clients livrées en magasin seront envoyées gratuitement à leur domicile. Les boutiques sont exploitées par des gérants indépendants, qui feront une demande de chômage temporaire pour leur personnel.

Après avoir été critiqué pour vouloir prolonger ses horaires d'ouverture deux soirs par semaine histoire de compenser les fermetures obligatoires en week-end, les magasins de chaussures Torfs ont d'abord annoncé annuler ce projet, avant d'indiquer finalement fermer tous les magasins et se concentrer sur le shopping en ligne. Une demande de chômage temporaire sera également faite pour les travailleurs.

La fermeture "jusqu'à nouvel ordre" a aussi été décidée au sein de la chaîne Promod, selon un communiqué diffusé en fin de journée. La boutique en ligne reste active.

D'autres grandes enseignes comme H&M ou MediaMarkt réfléchissent à la question, mais n'ont pas encore arrêté leur décision. "Nous attendons les conseils de la fédération Comeos", a-t-on indiqué chez MediaMarkt. Chez H&M, on souligne suivre les recommandations du gouvernement et évaluer la situation "d'heure en heure".

Une réunion est prévue lundi à 18h avec la fédération des commerces et services Comeos et les syndicats. Le syndicat chrétien demande en effet des mesures de protection pour le personnel des magasins qui restent ouverts.

L'enseigne belge Exki a également décidé de fermer complètement ses 107 restaurants mondiaux, c'est-à-dire y compris le service à emporter, a confirmé dans l'après-midi le directeur général en charge du marketing, David Esseryk.

"Les restaurants avaient déjà fermé, seuls étaient conservés une dizaine de services à emporter", a expliqué M. Esseryck. "Nous devons prendre soin de nos salariés, c'est la priorité. Chacun doit pouvoir rester chez lui." Les travailleurs seront placés en chômage temporaire, a-t-il précisé.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous