«Nous sommes en guerre»: Emmanuel Macron prend de nouvelles mesures contre le coronavirus

«Nous sommes en guerre»: Emmanuel Macron prend de nouvelles mesures contre le coronavirus

Au lendemain du premier tour des municipales et après une première allocution jeudi passé ayant amené à « des mesures inédites en temps de paix », Emmanuel Macron s’est adressé une nouvelle fois aux Français ce lundi. Le chef de l’État a annoncé de nouvelles mesures de lutte contre la pandémie : la réduction des déplacements, le report du deuxième tour des municipales, et le renfort de l’armée. Les réformes en cours sont suspendues, y compris celle des retraites.

« Nous sommes en guerre sanitaire », a déclaré lundi soir à plusieurs reprises Emmanuel Macron «  Nous ne luttons ni contre une armée, ni contre une autre nation. Mais l’ennemi est là, invisible, insaisissable, qui progresse. Et cela requiert notre mobilisation générale », a déclaré le président français en appelant à « éviter l’esprit de panique » et à ne pas croire « les fausses rumeurs, les demi-experts ou les faux sachants ». « Nous devons tous avoir l’esprit de responsabilité ».

Les déplacements réduits au minimum

Emmanuel Macron a annoncé des « déplacements fortement réduits pour 15 jours au moins » pour « limiter au maximum les contacts ».

Il ne sera ainsi plus possible de « retrouver ses amis ou aller au parc », et « seuls doivent demeurer les transports absolument nécessaires », « pour se soigner », faire ses courses ou encore « aller au travail quand le travail à distance n’est pas possible », a détaillé le chef de l’État en ajoutant, « Toute infraction à ces règles sera sanctionnée ».

L’armée mobilisée

Un hôpital de campagne du service de santé des armées « va être déployé dans les jours à venir en Alsace », a annoncé Emmanuel Macron.

Les armées « apporteront aussi leur concours pour déplacer les malades des régions les plus affectées », a précisé le président de la République. Il avait auparavant annoncé la distribution de masques en priorité à partir de mardi aux personnels hospitaliers et aux médecins de ville et de campagne.

Un report du deuxième tour des municipales

Emmanuel Macron a également annoncé le report du second tour des élections municipales, prévu dimanche prochain, après avoir consulté les présidents des deux assemblées et ses prédécesseurs, Nicolas Sarkozy et François Hollande.

« Le Premier ministre en a informé aujourd’hui même les chefs de parti représentés au Parlement », a-t-il poursuivi. « Cette décision a fait l’objet d’un accueil unanime », a affirmé le chef de l’État.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous