Accueil Société

Coronavirus: le confinement généralisé est déjà dans toutes les têtes

L’Europe se claquemure et la Belgique s’attend à une mise en quarantaine plus sévère. Lundi soir, toutefois, le confinement en est resté au stade la rumeur.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Lundi soir, le conseil des ministres élargi aux présidents de parti n’a pas abordé de nouvelles mesures sanitaires destinées à endiguer l’épidémie de Covid-19. Cette réunion que l’on avait imaginée placée sous l’épée de Damoclès du virus a été largement consacrée aux suites à donner aux pouvoirs spéciaux conférés la veille au gouvernement Wilmès. « On ne parle pas à ce stade de confinement. Ni, sur le fond, des mesures à prendre contre le coronavirus », détaillait-on à bonne source. « Ce rôle revient au Conseil national de sécurité. » Celui-ci pourrait se tenir à nouveau aujourd’hui, suivant une réunion des spécialistes et épidémiologistes du Risk management group (RMG) qui aurait eu lieu lundi.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par DENGG VERONIKA, mardi 17 mars 2020, 13:46

    Les mesures à prendre pour se protéger sont connues par tous ceux qui veulent s'informer. Un confinement général de la population pour protéger les personnes à risque n'a aucun sens. Les personnes à risque (et j'en suis) doivent prendre elles-mêmes la décision de se confiner et éviter les gestes à risque. Si elles ne le font pas, tant pis pour elles. Les autres doivent pouvoir continuer à travailler et permettre aux entreprises de subsister. Sans quoi, nous allons vers une série de faillites et un appauvrissement catastrophique de la population. Un peu de sens des responsabilités svp et d'autodiscipline. Que les autorités n'oublient pas qu'elles vivent de nos impôts, et que sans revenus, il n'y aura plus d'impôts.

  • Posté par Lilien Raymond, mardi 17 mars 2020, 12:18

    Sans dépistage systématique, je ne vois pas ce qu'un "confinement généralisé" apporterait de plus. Ce matin, j'ai fait 2 courses "utiles/nécessaires" : un article au Brico, 2 livres dans une librairie : je n'ai jamais vu de magasins aussi peu fréquentés, aucun problème pour respecter des distances de sécurité (en fait, il n'y a pas vraiment de files ...). De toute façon, les gens se côtoieront (raisonnablement, j'espère) au travail et dans les commerces d’alimentation. quoi de plus avec ce confinement ? Pour ajouter un sourire navré : impossible, jusqu'ici, de trouver 2 audacieux pour faire une partie de cartes à la maison ... mais je vais encore chercher !

  • Posté par Demarthe Pierre, mardi 17 mars 2020, 15:58

    "un article au Brico, 2 livres dans une librairie" : vous appelez cela 2 courses "utiles/nécessaires" ? Franchement, vous vous moquez ou quoi ?

  • Posté par Seygne Jean, mardi 17 mars 2020, 9:32

    Les frontières européistes sont de vraies passoires. Il n'y a aucune raison que ça change du jour au lendemain...

  • Posté par Ask Just, mardi 17 mars 2020, 9:31

    Mesure de la 25ème heure. Il est déjà trop tard pour juguler l'épidémie. Il fallait agir comme la Corée du Sud dès les premiers cas, screener les personnes à risque, confiner les foyers et ne pas tenter de faire des économies budgétaires sur les tests de dépistage. On a raté le coche par calcul économique et politique et on est occupé à ajouter un mal (un crash économique et sociétal, qui aura ses propres répercusions sanitaires) à un autre mal pour aucun bien probable au final (le virus reviendra très probablement à la levée du confinement). Autant miser à ce stade sur l'immunité de groupe comme le font les Pays-Bas et le Royaume-Uni (même s'il s'agit sans doute surtout pour leurs dirigeants de donner l'illusion qu'ils ont encore un pouvoir de décision et qu'ils ont "toujours su quoi faire"). En attendant un vaccin pour l'année prochaine au mieux...

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs