Coronavirus: «Si la pandémie a dépassé son pic fin mai, les JO pourront avoir lieu», estime le président du Comité national olympique et sportif français

@News
@News

Pour le président du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), Denis Masseglia, la pandémie du coronavirus devrait avoir dépassé son pic fin mai pour que les Jeux Olympiques de Tokyo puissent avoir lieu aux dates prévues (du 24 juillet au 9 août).

« Mais si nous sommes toujours dans la crise à la fin du mois de mai, je ne vois pas comment les Jeux peuvent avoir lieu à temps. Si nous sommes au-delà du pic et que la situation s’améliore, des questions se poseront sur qui se qualifie, mais nous trouverons la solution la moins mauvaise », a confié Denis Masseglia à l’agence Reuters lundi.

Président du CNOSF depuis 2009, Denis Masseglia est de retour d’une visite au Japon et fait l’éloge de la manière dont la crise du coronavirus est abordée. « Tout le monde est extrêmement prudent. Il y a partout des gels adéquats à disposition, les gens portent des masques et tout le monde est presque normalement à son travail. »

À moins de 5 mois de la cérémonie d’ouverture, le Japon compte relativement peu de cas d’infections au coronavirus, avec 814 cas de contamination pour 24 décès recensés en fin de semaine dernière. Bien moins qu’en Europe, désormais considéré comme épicentre de la pandémie, où le nombre de cas a dépassé les 28.000. Mais les habitants de Tokyo commencent à redouter l’arrivée de visiteurs étrangers.

Mardi et mercredi, le Comité International Olympique (CIO) organise des réunions téléphoniques avec les fédérations sportives internationales et les comités olympiques nationaux sur la question du coronavirus et de ses conséquences.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous