Coronavirus: 30.000 entreprises ont déjà fait appel au chômage temporaire

Coronavirus: 30.000 entreprises ont déjà fait appel au chômage temporaire

Selon la ministre fédérale de l’Emploi, Nathalie Muylle (CD&V) interrogée par nos confrères de l’Echo, 30.000 sociétés ont introduit des demandes pour du chômage temporaire. Cela concerne 200.000 à 300.000 collaborateurs. Toujours à nos confrères de l’Echo, la ministre souligne que « ce nombre devrait augmenter ».

Mesures en place

Le gouvernement fédéral a décidé, dès le 6 mars dernier, au niveau fédéral, de permettre aux entreprises et indépendants, d’une part, de reporter le versement des cotisations sociales, de précomptes et d’autres impôts ; et, d’autre part, de mettre leurs salariés en chômage temporaire, dans le but de préserver l’emploi. La possibilité de recourir au « chômage temporaire pour force majeure » a ainsi été prolongée de trois mois (jusqu’au 30 juin). L’employeur touché par un manque temporaire de travail peut également recourir au système de « chômage temporaire pour des raisons économiques ».

On notera que les allocations de chômage temporaire – tant pour raisons économiques que pour force majeure – ont également été majorées, également pour une période de trois mois : elles passeront de 65 % à 70 % du salaire (avec un plafond de 2.755 euros par mois). L’objectif est ici de limiter la perte de revenus des salariés.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous