Coronavirus - Le secteur de la construction suit la situation "minute par minute"

"Nous suivons la situation minute par minute. L'incertitude plane. A tout moment nous pourrions basculer vers un lockdown et il faudrait alors stopper toutes nos activités", précise Sven Nouten, responsable presse de la Confédération construction.

Le groupe Willemen, qui compte 2.400 travailleurs en Belgique, a déjà annoncé lundi qu'il mettait à l'arrêt tous ses chantiers en raison de l'épidémie de Covid-19.

"Nous avons bien sûr pris toute une série de mesures préventives spécifiques, telles que limiter le nombre de personnes dans les baraques de chantier, nous demandons aussi aux travailleurs de garder leurs distances et de rester le plus possible à l'air libre. Enfin, nous organisons des réunions de chantier par vidéo conférence pour là encore éviter les contacts", détaille Sven Nouten.

Seulement, "le télétravail est rarement une option dans la mesure où 75% des travailleurs sont des ouvriers", concède-t-il.

Le secteur de la construction emploie près de 300.000 personnes (salariés, intérimaires, détachés, indépendants). Le recours au chômage économique serait certainement une option si le lockdown total devait être décidé.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous