Les prix de l'essence en baisse à la pompe, au plus bas depuis 11 ans

Dans le détail, l'essence 95 (E10) verra son prix diminuer de 11,8 cents à maximum 1,1820 euro/litre. L'essence 98 (E5) coûtera au maximum 1,2570 euro/litre, soit une baisse de 11,7 cents.

La semaine dernière, les prix de l'essence avaient déjà enregistré une baisse de 11,4%.

La forte diminution des prix place les pompistes face à un dilemme, souligne Johan Mattart de la Fédération belge des négociants en combustibles et carburants (Brafco).

Certains ont acheté à un prix plus élevé la semaine dernière et doivent maintenant vendre à perte, a-t-il souligné. "Ce n'est pas autorisé, mais ils ne peuvent pas non plus vendre au-dessus des prix officiels."

La situation est inédite, et ce principalement en raison de la crise liée au coronavirus. Alors que la vie économique et le secteur aéronautique sont au point mort, la demande de pétrole est moindre. En outre, le conflit quant à la production perdure entre l'Arabie saoudite et la Russie. La baisse du taux directeur de la banque centrale américaine a également un impact. "Pour le consommateur, c'est bien, mais quelqu'un doit bien payer la facture", explique M. Mattart.

La Brafco appelle les autorités fédérales à maintenir la distribution de produits pétroliers en cas d'éventuel lockdown. "C'est essentiel pour les entreprises et les citoyens", affirme M. Mattart.

Le gasoil diesel (application chauffage) verra aussi son prix maximum pour une commande à partir de 2.000 litres baisser de 2,92 cent, à 0,4153 euro/litre.

Ces prix résultent des fluctuations des cotations des produits pétroliers et/ou des biocomposants inhérents à leur composition sur les marchés internationaux.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous