Accueil Culture Cinéma

D’Errol Flynn à Sinatra, bienvenue au cinoche de (grand-)papa

Il n’y a pas que les séries pour ados dans la vie. Heureusement pour les autres (et certains ados curieux aussi), il y a TCM, petite chaîne discrète où les films ont tous une allure de Dernière Séance à la Eddy Mitchell.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 4 min

On est tombé dessus un jour par hasard, en zappant sur les chaînes disponibles à la télé, comme les gourous du web nous prédisent, depuis plus de dix ans, qu’on ne le fera bientôt plus. Entre un Cyril Hanouna en plein délire, une rediffusion des Experts, un télé-achat et un documentaire animalier, on est tombé sur un truc plus dingue que dingue : une série B où des hommes préhistoriques au brushing impeccable et à la poitrine plus glabre que les jambes d’un cycliste combattaient des dinosaures géants sur fond de volcan asthmatique. Le tout pour impressionner des femmes préhistoriques aux dents plus blanches que celles d’un présentateur de JT américain et aux bikinis en peau de zébu. Le plus beau étant le langage inventé par les scénaristes qui, malins, savaient bien que les hommes préhistoriques ne parlaient ni anglais ni français.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs