Roberto Martinez, le sélectionneur des Diables rouges, s’exprime sur le report de l’Euro: «C’est un cas de force majeure, mais nous soutenons cette décision»

photo news
photo news

C’est officiel : l’Euro 2020 se déroulera finalement… en 2021 (du 11 juin au 11 juillet). L’annonce est tombée ce mardi après-midi. L’Union belge, par l’intermédiaire de Peter Bossaert et Roberto Martinez, a réagi à cette décision, qui au fond coule de source au vu de la situation sanitaire qui frappe l’Europe.

«Laisser l’EURO se dérouler en juin ne serait pas responsable et n’est tout simplement pas possible», explique Bossaert. «C’est à juste titre que l’UEFA accorde la priorité au fait que les compétitions nationales puissent se poursuivre jusqu’à leur terme. Nous pouvons ainsi commencer à tout replanifier, que ce soit pour les compétitions nationales, pour lesquelles la tension est la plus forte, mais aussi bien évidemment pour les matches des Diables Rouges, des Red Flames et de nos équipes de jeunes. Mais avant tout, notre attention se porte sur la santé de nos collaborateurs, nos sportifs et nos supporters. Nous ne recommencerons que lorsque tous les risques sanitaires seront écartés.»

Roberto Martinez, sélectionneur des Diables Rouges doit donc revoir ses plans. «Nous avons travaillé très dur depuis la Coupe du monde 2018 pour préparer au mieux cet Euro 2020. Mais c’est un cas de force cause majeure, et nous devons tous être solidaires pour vaincre ce virus», a confié Martinez. «Les Diables Rouges ont toujours eu un pouvoir inspirant et unificateur, et ils veulent faire passer le message clair que c’est tous ensemble que nous vaincrons à nouveau en étant conscients de notre responsabilité sociale. Nous soutenons et comprenons la décision de donner la priorité à la santé publique en ces moments difficiles. Dès que notre santé ne sera plus menacée, nous pourrons, avec toute la Belgique, profiter d’un Championnat d’Europe historique en juin 2021.»

Sans Championnat d’Europe en 2020, Martinez doit penser à de nouveaux objectifs à court terme. «Nous oublions l’Euro et nous allons nous concentrer sur les possibles matchs amicaux de juin et le coup d’envoi de la nouvelle Nations League. Nous avons quatorze mois pour être prêts pour l’Euro 2021. Avec tous les supporters des Diables Rouges, nous devons nous assurer que nous pourrons pleinement profiter du tournoi, qui est historique car il se tiendra dans douze pays. Il faut à présent décompter les jours jusqu’en juin pour voir comment les joueurs se sentent. Après, il faudra établir une stratégie pour la Ligue des Nations.»

Les Diables Rouges affronteront en Ligue des Nations l’Angleterre, l’Islande et le Danemark, qui sera le premier adversaire des Belges le 5 septembre.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • @News

    Par Didier Schyns

    Standard

    Chômage technique: le syndicat Sporta pas d’accord avec le Standard

  • @News

    Par GUILLAUME RAEDTS

    Anderlecht

    Kompany: «Bruges est naturellement le champion légitime, mais...»

  • Lukaku devra se plier à une nouvelle mise en quarantaine. @News

    Par ROCCO MINELLI

    Italie

    L’Inter rappelle Lukaku et ses «expatriés» à Milan

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous