Coronavirus - Les coiffeurs demandent des mesures de compensation

Les entreprises du secteur de l'Horeca ont dû fermer leurs portes depuis minuit vendredi pour empêcher la propagation du Covid-19. Les salons de coiffure, de leur côté, ne doivent fermer que le week-end et peuvent rester ouverts durant la semaine. Cependant, plusieurs salons ont déjà décidé de leur propre initiative de fermer leurs portes.

"Les employés ont peur de venir travailler, car ils ne peuvent pas se tenir à une distance d'un mètre des clients (comme recommandé dans les mesures du gouvernement, ndlr). De nombreux clients annulent également leur rendez-vous pour cette raison. Les salons qui resteront ouverts constateront de toute façon une forte baisse de leurs revenus", explique M. Vermeulen.

Coiffure.org se positionne en faveur d'une fermeture obligatoire jusqu'au 3 avril. "Mais nous demandons également une compensation de 4.000 euros, tout comme le secteur de la restauration. Cette prime ne sera pas suffisante pour compenser les pertes de revenus. C'est pourquoi il est également important que des mesures supplémentaires soient prises, comme un report de paiement des cotisations de sécurité sociale et la introduction du chômage temporaire pour cause de force majeure", conclut M. Vermeulen.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous