Coronavirus - L'industrie aéronautique réclame un assouplissement de la législation des passagers

"Nous demandons un assouplissement de la législation", a déclaré le patron de l'IATA, Alexandre de Juniac. "Ces règles sont trop strictes dans ce contexte exceptionnel", a-t-il ajouté.

Trois quarts des compagnies aériennes dans le monde ont moins de trois mois de réserves de cash pour payer leurs frais fixes, souligne l'IATA.

L'association, qui représente 80% du trafic mondial, estimait que les compagnies allaient perdre 113 milliards de dollars de chiffre d'affaires cette année.

Selon De Tijd, Brussels Airlines, qui vient d'annoncer l'interruption de ses vols pour une durée d'un mois, va solliciter une aide publique de 200 millions d'euros. La cessation des activités coûterait 70 millions d'euros chaque mois à la compagnie belge.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous