Coronavirus - Les aéroports européens demandent de l'aide pour faire face à la crise

Les pertes devraient encore s'accentuer dans les prochains mois alors que de plus en plus de pays imposent des interdictions de voyager et de voler. La Commission européenne propose également de fermer les frontières de l'UE et de l'espace Schengen pendant trente jours. Le flux de passagers s'assècherait dès lors encore plus.

Les coûts supportés par les aéroports ne diminuent pas pour autant. Au moins 80% des coûts opérationnels sont fixes, souligne l'ACI dans une lettre ouverte adressée aux ministres du Transport des États membres de l'UE. C'est pourquoi l'organisation insiste pour que les gouvernements prennent des mesures de soutien comme des garanties permettant l'octroi d'un financement exceptionnel et urgent en cas de nécessité.

L'organisation avait déjà appelé début mars l'Union européenne à autoriser un soutien d'urgence afin que les aéroports puissent tenir leur rôle d'"infrastructure critique". Depuis, la situation s'est fortement aggravée. Les premiers chiffres montrent que le trafic de passagers dans les aéroports européens a diminué de moitié en moyenne la semaine dernière. Des baisses importantes ont également été enregistrées dans les semaines précédentes.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous