Accueil Monde

Enfant décapité à Moscou: la nounou avait des antécédents psychiatriques

Le Comité d’enquête, chargé des enquêtes pénales en Russie, a indiqué que Goultchekhra Bobokoulova a «depuis longtemps été diagnostiquée comme schizophrène».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Les enquêteurs russes ont annoncé jeudi que la nounou ouzbèke arrêtée lundi à Moscou alors qu’elle brandissait en pleine rue la tête décapitée d’un enfant avait des précédents psychiatriques.

Depuis l’Ouzbékistan, le père de cette femme de 38 ans, placée mercredi en détention au moins pour deux mois, a par ailleurs déclaré à un média russe qu’elle avait été internée en 2002.

Diagnostiquée comme schizophrène

Dans un communiqué, le Comité d’enquête, chargé des enquêtes pénales en Russie, indique que Goultchekhra Bobokoulova a «depuis longtemps été diagnostiquée comme schizophrène».

«Son mobile au moment des faits ne colle pas aux explications qu’elle a données après les faits», ajoute le Comité d’enquête en mettant en garde la presse contre ses tentatives d’expliquer les déclarations de la meurtrière présumée.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs