Accueil Économie Finances

Coronavirus: «Il ne faut surtout pas fermer les marchés», selon le patron de la Bourse de Bruxelles

« Arrêter les Bourses ? C’est comme si vous éteignez la lumière, vous ne voyez plus rien, mais des choses continuent à se passer. » Vincent Van Dessel estime qu’Euronext doit continuer « à faire son job ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Pour Vincent Van Dessel, CEO d’Euronext Bruxelles, une fermeture des marchés boursiers n’a pas de sens : elle empêcherait la nécessaire transparence autour de la situation actuelle, particulièrement changeante.

Les Bourses s’effondrent partout, une fermeture du marché bruxellois est-elle à l’étude ?

Absolument pas. Cela vaut pour le groupe Euronext en général. Il n’y a pas de raison d’empêcher les échanges sur les marchés : les investisseurs ne pourraient alors plus s’adapter à la situation, qui est fortement changeante. Personne n’est pas ailleurs obligé de « trader ». Pour chaque échange, il y a un acheteur et un vendeur, c’est important de le rappeler.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs