La baisse du courrier en partie compensée par la bonne activité des colis chez bpost

La baisse du volume du Domestic Mail a eu un impact négatif de 54,6 millions d'euros sur l'ensemble des revenus de Mail & Retail de bpost.

La livraison de colis a par contre fait du bien à l'entreprise, particulièrement aux Pays-Bas et en Belgique où l'on a observé une croissance organique du volume de 20% par rapport à 2018. Les revenus de Parcels & Logistics Europe & Asie ont même augmenté de 56,2 millions d'euros.

Le résultat net ajusté (IFRS) du groupe a baissé de plus d'un tiers, à 173,1 millions d'euros.

"Les résultats de 2019 sont tout à fait conformes aux attentes. Le groupe a tenu ses promesses avec un EBIT ajusté supérieur à 310 millions d'euros pour l'ensemble de l'année. Les contributions des business units sont également conformes aux prévisions. Ce fut une année difficile, marquée par la pression sur nos activités traditionnelles liées au courrier et par le processus de redressement de nos activités en Amérique du Nord, tandis que nos volumes de paquets nationaux continuent de croître de manière significative", a commenté François Cornelis, président du conseil d'administration.

Concernant l'année en cours, les responsables de bpost constatent que cela requiert du temps et de l'investissement pour que les entités Parcels & Logistics européenne et d'Amérique du Nord atteignent une taille critique. "Par conséquent, le groupe ne s'attend pas encore à ce que les effets du déclin structurel de la baisse des volumes du courrier soient entièrement compensés par la croissance des activités de Parcels & Logistics au niveau de l'EBIT ajusté en 2020. Le résultat d'exploitation total du groupe pour 2020 devrait augmenter d'un faible pourcentage à un chiffre, tandis que l'EBIT ajusté devrait se situer entre 240 et 270 millions d'euros", prévoit-on.

L'entreprise postale a encore déclaré suivre de près l'impact potentiel du coronavirus sur ses activités. "Des impacts négatifs sur les résultats en 2020 ne peuvent pas être exclus", commente-t-on.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous