Accueil Monde

Bruxelles veut revenir à un fonctionnement «normal» de Schengen avant novembre

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

La Commission européenne souhaite que l’UE revienne avant novembre à un fonctionnement « normal » de l’espace Schengen, c’est-à-dire sans contrôles aux frontières intérieures pour freiner l’arrivée de migrants, selon un projet qui doit être présenté vendredi et dont l’AFP a eu connaissance. Le commissaire européen à l’Immigration, Dimitris Avramopoulos, doit présenter vendredi à la mi-journée une « feuille de route » pour « restaurer » la libre circulation en Europe, gravement mise à mal par la crise migratoire qui frappe l’Europe, a indiqué une source européenne à l’AFP.

Le texte « propose une remise en fonctionnement normal de Schengen avec pour échéance novembre » 2016, a expliqué une source diplomatique. « A ce moment-là, on aura sans doute adopté et déployé les premiers gardes-frontières européens » en mer Egée, pour aider la Grèce à mieux gérer sa frontière maritime avec la Turquie, par laquelle plus de 850.000 migrants sont entrés en Europe en 2015.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs