Coronavirus: les supermarchés et autres magasins se préparent aux nouvelles mesures

Coronavirus: les supermarchés et autres magasins se préparent aux nouvelles mesures

Maintenant que le gouvernement fédéral a introduit de nouvelles mesures pour combattre le coronavirus, le secteur du commerce et des services doit également s’adapter. La fédération sectorielle Comeos étudie la mise en œuvre de la limite de 30 minutes par client dans les supermarchés et la possibilité d’engager du personnel supplémentaire, explique le porte-parole Hans Cardyn. Les commandes en ligne dans les magasins non alimentaires resteront possibles.

Mardi matin, Comeos a pris diverses mesures dans la lutte contre le coronavirus, qui ont également été annoncées par le gouvernement fédéral ce mardi soir. Par exemple, l’accès aux supermarchés sera limité à une personne par dix mètres carrés. Il y a maintenant une mesure supplémentaire : les clients ne sont autorisés à rester dans les supermarchés que pendant 30 minutes pour faire leurs achats. L’attente à l’extérieur sera donc limitée, semble-t-il. « Nous sommes toujours en train de chercher la manière dont nous pouvons mettre cela en œuvre », explique Hans Cardyn.

Pas de pénurie

Mme Cardyn souligne que les supermarchés resteront toujours ouverts et qu’il n’y a toujours pas de pénurie. « Nos centres de distribution sont remplis à ras bord », dit-elle.

Selon la porte-parole, le comportement du hamster se stabiliserait bientôt. « Avec les mesures qui ont été prises, beaucoup de gens ont commencé à acheter plus, et auront donc besoin de moins », prédit Cardyn.

En attendant, les supermarchés cherchent des solutions pour faire face à l’agitation qui règne dans leurs magasins. « Nous réfléchissons comment nous pouvons déployer au maximum le personnel afin de disposer de suffisamment de mains », explique M. Cardyn. La possibilité d’engager du personnel supplémentaire est également envisagée, semble-t-il.

Les nouvelles mesures auront également un impact sur le secteur non alimentaire du commerce et des services. Par exemple, les magasins non essentiels devront fermer en semaine à partir de maintenant. Mme Cardyn tient à souligner que les magasins resteront « ouverts », en ce sens que des marchandises telles que « vêtements et réfrigérateurs » peuvent toujours être commandées en ligne. « La livraison à domicile continuera d’être assurée », dit-elle.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous