Examens, leçons, devoirs: ce que les écoles peuvent demander aux élèves

La ministre de l’Enseignement Caroline Désir a envoyé une circulaire à l’ensemble des établissements scolaires et pouvoirs organisateurs afin de préciser ce que les écoles peuvent demander à leurs élèves. « La priorité est d’assurer une égalité devant les apprentissages » insiste Caroline Désir. « Il n’y a pas de nouveaux apprentissages » a clairement dit la ministre de l’Enseignement.

Continuité des apprentissages

Les leçons sont suspendues par arrêté de l’autorité fédérale. Les cours ne peuvent donc pas être dispensés. Des travaux à domicile peuvent néanmoins être prévus. Les modalités sont laissées à l’appréciation des équipes éducatives dans le respect des balises suivantes, dans un souci d’assurer une égalité devant les apprentissages.

Les travaux demandés aux élèves ne peuvent en aucune manière porter sur des apprentissages qui n’ont pas été abordés préalablement en classe. Ces travaux doivent être proportionnés dans le contenu et le temps à y consacrer, en tenant compte de l’absence d’accompagnement pédagogique des élèves, qui sont parfois seuls à la maison. Le travail doit donc pouvoir être réalisé en parfaite autonomie.

Si l’enseignant recourt à des modalités d’apprentissage en ligne, il doit impérativement s’assurer que chaque élève de la classe dispose du matériel et du soutien pour s’y consacrer dans des conditions optimales.

Il est recommandé autant que possible de mobiliser les moyens technologiques disponibles pour maintenir un lien social avec et entre les élèves autour des travaux proposés, pour autant que chacun puisse y participer.

Les travaux à domicile ne peuvent pas faire l’objet d’une évaluation sommative, mais bien d’une évaluation formative (sans notation).

Les examens

« Aucun élève ne sera préjudicié à cause des circonstances exceptionnelles », promet Caroline Désir qui précise également qu’« aucune décision d’annuler ou reporter les examens n’a été prise ».

Une décision sera prise au terme du congé de printemps, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire et des mesures prises à ce moment, a déclaré la ministre de l’Enseignement.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous