Accueil Opinions

Edwy Plenel au «Soir»: «Nous avons le droit de savoir tout ce qui est d’intérêt public»

En 1789, le révolutionnaire Jean-Sylvain Bailly affirma que « La publicité est la sauvegarde du peuple ». Un message très contemporain, selon Edwy Plenel : en démocratie, aucun secret d’État n’est absolu.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 6 min

Nombre d’acteurs de la Révolution française sont passés à la postérité. Pas Jean-Sylvain Bailly. Pourtant, avant de terminer sur l’échafaud, ce savant fut le premier président du tiers état, le premier président de l’Assemblée nationale, puis le premier maire de Paris. Mais surtout, il est l’auteur de la sentence « La publicité est la sauvegarde du peuple », qu’Edwy Plenel juge fondamentale en démocratie. Au point de lui avoir consacré un essai, La sauvegarde du peuple, publié à La Découverte.

Comment expliquez-vous que le nom de Bailly soit absent des livres d’histoire ? Et personnellement, comment l’avez-vous découvert ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Biot Philippe, dimanche 6 septembre 2020, 10:11

    Eddy veut mettre tous les espions au chomage? Il existe des journaux qui vivent des indiscrétions ou des informations que leur communiquent gracieusement des gens honnêtes qui veulent du bien aux personnes concernées par ces fuites. La plus célèbre, c'est un Ministre français qui servait du homard à ses invités alors que des pauvres en étaient réduits à consommer de la nourriture pour chat. Le ministre a dû démissionner. La France s'en porte mieux?

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs