Coronavirus : des centres de recherche européens collaborent pour une thérapie

Coronavirus : des centres de recherche européens collaborent pour une thérapie

Le laboratoire de virologie de la KULeuven et d’autres centres de recherche européens lancent des recherches pour développer une thérapie antivirale contre les différents coronavirus. L’Union européenne soutient le projet sur le plan financier.

«Nous examinerons d’abord l’efficacité de substances actives dans des médicaments existants, ou une combinaison de plusieurs d’entre elles. Nous étudierons aussi comment ces virus évoluent pour voir s’il est possible de les attaquer», déclare Bregt Van Hoeyveld, du service de presse de la KULeuven.

«Cela devrait mieux nous armer contre le virus actuel, mais aussi contre d’autres nouveaux virus de la même famille qui pourraient apparaître», ajoute-t-il.

Le directeur du laboratoire de la KULeuven, Johan Neyts, a récemment regretté dans les médias que des inhibiteurs à large spectre pour les coronavirus n’existent pas encore. Cette famille compte six virus déjà connus, dont le SRAS, qui avait provoqué une épidémie en 2003.

Le laboratoire testera 15.000 mille principes actifs de médicaments existants ou en cours de développement, à la demande de la fondation Bill & Melinda Gates. Quelques 3.500 autres substances du CD3 de Louvain (Centre for Drug, Design & Development) y seront également étudiées.

L’université belge collabore pour cette recherche avec des centres situés à Leiden, Aix-Marseille, Utrecht, Berne, Lübeck et Braunschweig.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous