Coronavirus: les pharmaciens demandent à être contactés par téléphone

Coronavirus: les pharmaciens demandent à être contactés par téléphone

L’Association Pharmaceutique Belge (APB) ne constate pas de nouvelle réaction de panique au sein de la population belge, mais continue de demander aux clients de contacter les pharmaciens par téléphone avant de s’y rendre. Les visites en pharmacie doivent se limiter aux cas urgents et nécessaires afin de lutter contre la propagation du coronavirus, souligne l’organisation mercredi.

« L’inutile réaction de panique de la population vendredi et surtout mardi a mis en difficulté nos pharmaciens et leurs fournisseurs », explique Lieven Zwaenepoel, porte-parole de l’APB. « Depuis 12 heures, la situation s’est normalisée et c’est une bonne chose. »

Les pharmacies restent ouvertes malgré les mesures de confinement, tout en observant plusieurs mesures afin d’éviter la propagation du virus. Les pharmaciens demandent notamment aux clients de les contacter de préférence par téléphone et de ne s’y déplacer que pour les cas urgents et nécessaires.

Les personnes qui présentent des symptômes d’infection respiratoire (toux, fièvre, éternuements, douleurs à la gorge…) doivent d’abord appeler leur médecin, insistent-ils encore.

Comme dans les magasins d’alimentation, le nombre de personnes dans les pharmacies est par ailleurs limité à un client pour 10 mètres carrés. Les clients sont également invités à garder une distance de sécurité de 1,5 mètre.

L’APB souligne encore qu’elle veillera à ce que les citoyens ne vident pas inutilement les stocks de certains médicaments comme le paracétamol.

Coronavirus: les pharmaciens demandent à être contactés par téléphone

Par Belga

Coronavirus: les pharmaciens demandent à être contactés par téléphone

L’Association Pharmaceutique Belge (APB) ne constate pas de nouvelle réaction de panique au sein de la population belge, mais continue de demander aux clients de contacter les pharmaciens par téléphone avant de s’y rendre. Les visites en pharmacie doivent se limiter aux cas urgents et nécessaires afin de lutter contre la propagation du coronavirus, souligne l’organisation mercredi.

« L’inutile réaction de panique de la population vendredi et surtout mardi a mis en difficulté nos pharmaciens et leurs fournisseurs », explique Lieven Zwaenepoel, porte-parole de l’APB. « Depuis 12 heures, la situation s’est normalisée et c’est une bonne chose. »

Les pharmacies restent ouvertes malgré les mesures de confinement, tout en observant plusieurs mesures afin d’éviter la propagation du virus. Les pharmaciens demandent notamment aux clients de les contacter de préférence par téléphone et de ne s’y déplacer que pour les cas urgents et nécessaires.

Les personnes qui présentent des symptômes d’infection respiratoire (toux, fièvre, éternuements, douleurs à la gorge…) doivent d’abord appeler leur médecin, insistent-ils encore.

Comme dans les magasins d’alimentation, le nombre de personnes dans les pharmacies est par ailleurs limité à un client pour 10 mètres carrés. Les clients sont également invités à garder une distance de sécurité de 1,5 mètre.

L’APB souligne encore qu’elle veillera à ce que les citoyens ne vident pas inutilement les stocks de certains médicaments comme le paracétamol.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous