Le Sporting de Charleroi a reçu un avis positif pour la licence, le Standard et Anderlecht devront encore répondre à certaines questions

Cimirot (Standard) et Doku (Anderlecht).
Cimirot (Standard) et Doku (Anderlecht). - Photo News

Il s’agit de La Gantoise, de Genk, Zulte Waregem, l’Antwerp, le CS Bruges, Waasland-Beveren, Saint-Trond, Courtrai et Charleroi. À charge pour tous ces clubs d’attendre désormais leur passage en Commission des Licences pour recevoir l’aval définitif, ce qui devrait être le cas dès l’instant où ladite Commission a l’habitude de suivre les recommandations de Nils Van Brantegem.

Le FC Bruges, Mouscron, Eupen, Roulers et Westerlo ne l’ont quant à eux pas encore reçue, pas plus qu’Anderlecht et le Standard. Sans qu’il ne faille s’en inquiéter. Le Standard devra se présenter devant la Commission, en principe à la fin de ce mois de mars ou début avril, pour répondre à certaines questions relatives au dossier du stade de Sclessin, dont on sait qu’il va être modernisé et qu’il va subir un profond lifting. Avec, notamment, la tribune 2, la plus ancienne, qui sera complètement rasée et fera place à une toute nouvelle, légèrement déplacée afin de permettre aux spectateurs de bénéficier d’une meilleure visibilité sur le terrain. Mais aussi la fermeture complète de l’enceinte, pour porter sa capacité à 32.000 places, et la création d’une esplanade qui fera le tour du stade, d’un business center, de surfaces commerciales et de parkings.

Décision pour le 14 avril au plus tard

Des travaux estimés à 80 millions d’euros, sans le moindre subside puisque c’est une société immobilière, la SPRL Immo du Standard de Liège, fondée par Bruno Venanzi et qui regroupera d’autres actionnaires liégeois, dont Axel Witsel, qui financera le projet. « Cette immobilière proposera un bail emphytéotique au Standard, qui deviendra donc locataire de ses installations avant de pouvoir en retrouver, après trente-cinq ans, la propriété », avait expliqué, à la mi-novembre 2019, le président du Standard. C’est sur ce point-là du dossier, précisément, que la Commission des Licences souhaite obtenir des compléments d’information. Avant de rendre sa décision définitive, au plus tard pour le 14 avril.

Du côté d’Anderlecht, sans doute que le club devra se présenter pour répondre à quelques questions également.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous