La Confédération Construction satisfaite de l'extension du chômage temporaire

Les mesures annoncées mardi par le gouvernement fédéral pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus prévoient qu'en cas d'impossibilité d'organiser du télétravail, une entreprise puisse poursuivre ses activités à la condition de respecter les consignes de distanciation physique entre les travailleurs.

Les fédérations du secteur de la construction ont appelé leurs membres à se plier aux recommandations fédérales. Les travailleurs doivent respecter une distance d'au moins 1m50 entre eux.

"Mais ces deux mesures ne sont pas du tout évidentes à appliquer dans notre secteur", assure Robert de Mûelenaere, administrateur délégué de la Confédération Construction.

La coupole militait dès lors pour l'extension du chômage temporaire pour force majeure, et ce pour toutes les entreprises de construction qui devaient suspendre leurs activités.

Dorénavant, toutes les entreprises du secteur de la construction qui introduisent un dossier de chômage temporaire à l'ONEM pourront invoquer la "force majeure" dans le cadre du Covid-19.

75% de tous les travailleurs du secteur de la construction sont des ouvriers, pour lesquels le télétravail n'est pas possible.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous