Nafi Thiam: «Même si les Jeux sont annulés, je ne suis pas à plaindre»

Photonews
Photonews

Au lendemain d’une vidéo diffusée par le Comité olympique et interfédéral belge (COIB) dans laquelle de nombreux athlètes du Team Belgium (mais pas elle) recommandaient à la population de bien respecter les mesures édictées en ces temps de pandémie du coronavirus, Nafissatou Thiam a donné de ses nouvelles, ce jeudi matin via son compte Instagram.

La championne olympique en titre de l’heptathlon qui se dit « déjà très contente d’être en bonne santé » raconte son quotidien d’athlète de haut niveau en n’oubliant jamais de mettre sa situation en perspective avec celle de la population.

« Mes entraînements sont perturbés, oui, mais c’est notre quotidien à tous qui est chamboulé et le plus important, c’est de lutter contre l’épidémie et de veiller à notre santé. »

Le javelot « dans une étendue libre »

Thiam raconte comment elle a confectionné une petite salle de musculation dans son garage en allant récupérer du matériel à gauche et à droite. « Ce n’est pas un truc de fou, mais ça va me permettre d’entretenir le travail déjà effectué, qui plus est sans sortir de chez moi. »

Elle révèle aussi – et c’est plutôt une bonne nouvelle quand on connaît les soucis qu’elle a eus avec son coude depuis 2016 – qu’elle a lancé le javelot dans une étendue libre, près de chez elle, « en respectant les mesures de confinement » sous le regard de Roger Lespagnard, son entraîneur, qui veille à sa technique. « Je vais aussi courir dans mon village », ajoute-t-elle.

La Namuroise se réjouit aussi du maintien de l’accessibilité à quatre centres sportifs de l’Adeps pour les athlètes de haut niveau « avec les mesures d’hygiène » qui vont avec. « C’est une top décision. C’est rassurant de pouvoir s’y rendre sans prendre de risques par rapport à sa santé et celle des autres. »

« Pour les Jeux, j’attends de voir comment ça évolue »

En ce qui concerne le report ou non des Jeux olympiques, la question qui divise le monde du sport, Nafi Thiam avoue ne pas avoir vraiment de position « parce qu’on ne sait pas de quoi demain sera fait. J’attends de voir comment ça évolue. J’espère qu’ils pourront avoir lieu, parce que cela fait longtemps qu’on les prépare, mais dans le respect de la santé et du bien-être de la population. »

Toujours en relativisant, elle indique que « même si les Jeux sont annulés, je ne suis pas à plaindre en tant que sportive de haut niveau. J’essaie de voir les choses avec un peu de distance : je suis en bonne santé et ma famille aussi. Je pense aux restaurateurs, aux indépendants, pour ne citer qu’eux ; la situation est de plus en plus compliquée pour tout le monde. »

Elle termine par un message de recommandation. « Notre responsabilité à tous est de faire que ça évolue dans le bon sens et le plus rapidement possible Respectez les mesures qui ont été données, faites attention à vous et à vos proches. Je vous fais plein de bisous ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous