Coronavirus - L'Italie salue le plan d'urgence de la BCE

"L'Europe frappe un coup! Fort, sonore, adapté à la gravité de l'urgence sanitaire que nous affrontons et du choc économique qui en découle. Bien la BCE", a tweeté Giuseppe Conte.

La nouvelle présidente de la BCE, Christine Lagarde, avait été sévèrement critiquée en Europe, notamment par l'Italie, après sa prise de position la semaine dernière face à la crise entraînée par la pandémie.

Interrogée sur la défiance entourant la dette italienne, qui hypothèque le financement du pays au moment où il est submergé par l'épidémie, Mme Largarde avait répondu que la BCE n'avait pas pour "mission de réduire les +spreads+", soit l'écart entre le taux italien et le taux allemand de référence.

Giuseppe Conte avait fermement répliqué en estimant que "la mission de la Banque centrale ne devait pas être d'entraver, mais de faciliter" les mesures prises par les Etats pour lutter contre la contagion "en créant des conditions financières favorables".

"Dans un tel contexte, nous ne tolérerons pas d'attitudes qui interprètent nos interventions selon une logique formelle et abstraite, sans tenir compte des besoins réels des citoyens", avait-il affirmé.

L'Italie a adopté lundi un décret contenant des mesures d'un montant d'environ 25 milliards d'euros pour soutenir les familles et les entreprises touchées par la pandémie de Covid-19, assurant que des mesures supplémentaires seraient adoptées en avril.

Giuseppe Conte a par ailleurs annoncé jeudi que les mesures de confinement prises depuis une semaine en Italie, pays d'Europe le plus durement touché par la pandémie, seraient "prolongées à leur échéance", le 3 avril.

Le coronavirus a tué près de 3.000 personnes en Italie, un bilan très proche de celui de la Chine (plus de 3.200 morts) d'où est partie la pandémie.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous