Coronavirus - La crise actuelle "incomparable" à toutes les crises préalables, selon Brussels Airlines

En raison de la propagation du coronavirus et des restrictions de vols et de voyages qui se multiplient à travers le monde, Brussels Airlines a été contrainte de suspendre ses vols durant quatre semaines à partir de ce samedi et de mettre progressivement l'ensemble de son personnel au régime de chômage économique temporaire à 100% durant cette période. Le but de la manoeuvre est de maximiser la réduction des coûts alors que la compagnie a déjà clôturé l'exercice 2019 sur une perte financière nette de 40,6 millions d'euros.

La société n'a pas de chiffre à communiquer actuellement sur l'impact financier de la crise actuelle, qu'elle analyse de manière continue, répond son patron. Les effets secondaires sont en outre également du "jamais vu", d'après lui.

C'est dans ce contexte que l'entreprise belge se tourne vers le gouvernement pour lui demander une aide d'État de 200 millions d'euros afin de soutenir le secteur à travers la crise. Une réunion a eu lieu mercredi matin avec le ministre de la Mobilité et des Transports François Bellot (MR) ainsi que des représentants du cabinet de la Première ministre Sophie Wilmès (MR). Brussels Airport et la compagnie aérienne TUIfly, qui demandent également un soutien financier, y étaient également représentées.

"Nous sommes en contact permanent avec le gouvernement et avec l'aéroport", commente Dieter Vranckx. Les discussions de mercredi ont été "positives", à l'entendre. La compagnie y a été "très transparente sur la situation, sur ce qu'elle attend des autorités et sur les idées des compagnies aériennes pour survivre à cette période très difficile".

L'administrateur délégué se dit convaincu que l'aide d'Etat qui pourrait en découler sera "flexibilisée" dans les semaines à venir. "C'est au gouvernement et à l'Union européenne de se concentrer sur ses éléments et à trouver des réponses qui pourront aider les compagnies à pouvoir gérer la crise."

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous