Coronavirus: «La situation actuelle dans les hôpitaux n’est pas trop mauvaise», pour Marc Van Ranst

Coronavirus: «La situation actuelle dans les hôpitaux n’est pas trop mauvaise», pour Marc Van Ranst
Dominique Touchart

Dans une interview accordée à VTM Nieuws, le virologue chef du laboratoire de la KUL, Marc Van Ranst confie que « la situation n’est pour le moment pas trop mauvaise dans les hôpitaux ». Il attire toutefois l’attention sur le fait que « l’ennemi est à l’horizon, les patients arrivant petit à petit dans les hôpitaux. Dans certains, il y en a plus que d’autres ».

Le virologue explique que les hôpitaux sont prêts et qu’ils ont bien anticipé. Il a également insisté sur le fait qu’il faut prêter la même attention aux patients souffrant d’autres affections comme un infarctus du myocarde ou d’AVC.

Au total sur 1.795 personnes infectées, 634 personnes sont hospitalisées. 130 sont aux soins intensifs et 88 en assistance respiratoire. 155 patients ont pu quitter l’hôpital.

Ce dernier ne soutient pas non plus l’appel qui a été fait que les mamans accouchent à la maison. « C’est beaucoup plus facile de sécuriser un hôpital que la maison », a-t-il rappelé.

Les vacances d’été à l’étranger déconseillées

Par ailleurs, le virologue flamand Marc Van Ranst a insisté sur le fait qu’il vaut mieux annuler ses vacances d’été à l’étranger. « Supposons que le virus s’essouffle dans notre pays à la mi-mai ou à la fin du mois de mai, cela ne veut pas dire que ce sera le cas dans d’autres pays où il émerge seulement maintenant ou doit encore percer », a indiqué M. Van Ranst. En conséquence, les Belges qui ont échappé au virus dans notre pays pourraient être infectés ailleurs et de nouveau importer la maladie malgré eux.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous