Coronavirus - "Pas question d'en profiter pour flexibiliser le secteur du commerce et ses travailleurs"

"Certains employeurs n'hésitent pas à profiter de la crise sanitaire et de la situation chaotique dans laquelle nous nous trouvons actuellement pour tenter de se remplir les poches au maximum, au détriment des travailleurs, en dérégulant le marché du travail", souligne le front commun. Le front commun syndical dénonce vivement cette attitude et cette tentative de mettre rapidement à disposition des travailleurs qui soient le plus flexible possible.

Les syndicats rappellent qu'ils ont directement discuté avec les employeurs sur les modalités de travail liées aux dernières décisions du gouvernement: les horaires de travail sont ainsi été élargis, le travail de nuit a été introduit de manière exceptionnelle, la possibilité de recourir à du travail intérimaire a également été assouplie dans les entreprises.

Les syndicats condamnent toute tentative de dérégulation et demandent de la considération pour les 200.000 travailleurs du secteur. "Au lieu de faire des tentatives pour mettre sur le tapis de cette crise l'une de vos vieilles revendications, focalisez-vous plutôt le bien-être de votre personnel en place et sur la lutte contre l'expansion de l'épidémie. Dans les moments difficiles que nous connaissons actuellement, pensez à leur dire : merci et respect ! ", concluent-ils.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous