La brasserie Haacht soutient les exploitants de cafés

La brasserie établie à Boortmeerbeek (Brabant flamand) réalise 87% de son chiffre d'affaires à l'échelle mondiale dans l'horeca et le reste dans la grande distribution. En Belgique, Haacht compte plus de 4.000 établissements parmi ses clients. Pour aider les cafés et restaurants à se relever de cette période d'inactivité, la société a fait savoir aux exploitants/locataires de ses cafés qu'elle ne réclamerait pas de loyer ou de redevance de concession pour la période allant du 14 mars au 5 avril.

Depuis le week-end dernier, la production de bière est au ralenti. "Nous avions constitué pas mal de stocks car l'unité d'embouteillage était en révision cette semaine. Nous les écoulons donc dans les supermarchés et en France. Après cela, nous mettrons notre personnel en chômage économique lundi, même s'il se peut que nous reprenions l'activité de manière sporadique pour des commandes dans la grande distribution", explique le directeur marketing Baudouin van der Kelen.

Quelque 400 personnes travaillent chez Haacht.

Derrière AB InBev et Alken-Maes, Haacht est l'un des plus gros groupes brassicoles belges avec Duvel Moortgat et Palm (Swinkels Family Brewers). Alken-Maes a également annoncé une offre promotionnelle destinée à soutenir l'horeca. "Il est clair que ce secteur reste important pour nos brasseurs, malgré la baisse de consommation constante depuis une quinzaine d'années dans les cafés et restaurants", explique Nathalie Poissonnier, directrice de la fédération des Brasseurs belges.

Dans l'ensemble, le secteur brassicole en Belgique accuse le coup durant cette crise sanitaire. "Outre l'horeca, des problèmes à l'exportation se manifestent car de plus en plus de frontières se ferment", ajoute Mme Poissonnier qui précise que 70% de la production de bière en Belgique est destinée à l'étranger.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous