Coronavirus: le Grand Prix de F1 de Monaco annulé, une première depuis 1954

Coronavirus: le Grand Prix de F1 de Monaco annulé, une première depuis 1954
Photo News

C’était attendu, c’est confirmé: les deux premiers Grands Prix de la «saison européenne» (Pays-Bas et Espagne, prévus début mai) vont être postposés en raison de la pandémie de Covid-19, tandis que le prestigieux GP de Monaco (24 mai) a carrément été annulé!

Voilà donc la saison de Formule 1 encore un peu plus chamboulée… jusqu’à nouvel ordre, étant entendu qu’en fonction de l’évolution de la pandémie, les lignes pourront encore bouger. Dans l’état actuel des choses, cette saison 2020 pourrait enfin commencer le 7 juin seulement, à Bakou, dans le cadre du GP d’Azerbaïdjan, qui était initialement programmé comme le… huitième GP de l’année! Mais avant cette dernière décision, l’Australie, Bahreïn, la Chine et le Vietnam avaient également été victimes du coronavirus. Dans une deuxième moitié d’année qui s’annonce complètement folle dès lors, on peut bien sûr se demander si les promoteurs de la F1 ne vont pas être tentés de «coller» les Grands Prix qui, géographiquement, peuvent l’être. Et on pense alors immédiatement au sort qui pourrait être réservé au GP des Pays-Bas, dont le circuit de Zandvoort n’est distant que 300 km de celui de Francorchamps.

Déplacer l’épreuve hollandaise à une date (très) proche de celle du GP de Belgique (30 août), pourrait être tentant pour Liberty Media. Mais loin d’être favorable à l’épreuve spadoise. «Spéculer sur un tel scénario n’a pas beaucoup de sens pour le moment, car il y a encore trop d’inconnues à cette équation», insiste Vanessa Maes, à la tête de Spa Grand Prix, dont les ventes semblent bien se porter. «Comme ces deux ou trois dernières années à la même époque, nous avons vendu environ 50.000 tickets week-end (3 jours), dont un peu plus de 40% au public néerlandais. Tout va donc bien. En revanche, nous nous attendons bien sûr à un recul généralisé des ventes, justifié par les dégâts économiques énormes que cette pandémie va sans aucun doute causer…»

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • La F1 fera bien un arrêt en Belgique, mais sans public.

    Par Thierry Wilmotte

    Formule 1

    La Formule 1 se relance en cassant les prix

  • BELGAIMAGE-151514837

    Par DOMINIQUE DRICOT

    Moteurs

    Du champagne et des larmes pour Jacky Ickx au GP de France en 1968

  • Hamilton, Leclerc et Verstappen sont impatient d’en découdre.

    Par Dominique Dricot

    Moteurs

    Sports moteurs: à la reprise, les pilotes seront-ils plus lents?

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous