Accueil Société

Coronavirus: les hôpitaux s’apprêtent à affronter le premier pic

Les hôpitaux se préparent à vivre un week-end particulièrement éprouvant. Une hausse du nombre d’admissions est redoutée.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Jeudi, le bilan des décès attribués au coronavirus est monté à 21, soit 7 de plus que la veille. C’est la première fois que ce compteur évolue si rapidement en une journée. Deux personnes ayant succombé à la maladie avaient entre 45 et 64 ans. Tous les autres étaient âgés de 65 ans et plus. La région bruxelloise est la plus touchée avec douze décès, contre sept en Wallonie et deux en Flandre. Les autorités sanitaires ont aussi dénombré 309 nouveaux cas de contamination décelés (on sait que seuls les personnes présentant les symptômes graves font l’objet d’un testing). Ce qui porte le nombre de cas à 1.795.

Et ce n’est malheureusement qu’un début car les patients arrivent au compte-gouttes dans les hôpitaux qui se préparent à affronter un week-end particulièrement éprouvant. Mais peut-on vraiment parler de pic ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par van laere patrick, vendredi 20 mars 2020, 17:20

    Je trouves les statistiques bizares. Le nombre de décès est inversément proportionnel aux cas détectés entre les différentes régions. Sincères condoléances monsieur Obberghen.

  • Posté par van laere patrick, vendredi 20 mars 2020, 17:19

    Je trouves les statistiques bizares. Le nombre de décès est inversément proportionnel aux cas détectés entre les différentes régions. Sincères condoléances monsieur Obberghen.

  • Posté par PAEME FREDERIC, vendredi 20 mars 2020, 5:25

    Je pense que le retour au pays de milliers de gens ne va faire qu'aggraver la situation... Il faut les bloquer et les mettre en quarantaine... Et dire que beaucoup d'entre sont partis en vacances avec le sourire en pleine crise et pleurent maintenant pour rentrer chez eux... SCANDALEUX !

  • Posté par Van Obberghen Paul, vendredi 20 mars 2020, 2:09

    Mon beau-père depuis 45 ans est décédé ce jeudi matin du coronavirus. Il est devenu une statistique. Cette saloperie est bien réelle. Elle tue nos proches et nous ne pouvons même pas embrasser ceux qui restent, même pas ma maman en isolement, ni ses enfants avec qui j'ai grandi. Une double et cruelle pénalité. Aux jeunes qui lisent ces lignes, s'il y en a, ne visitez pas vos grands parents, mais parlez-leur beaucoup par tous les moyens. Ne vous mélangez pas, même si la tentation est forte. Cette saloperie est bien réelle et elle tue ceux que nous aimons. Nous risquons peu à rester chez nous, même si c'est souvent un crève coeur, mais pour l'amour du ciel, et pour difficile que ce soit, gardez vos distances. Stay Safe.

  • Posté par Wafellman Fabienne, vendredi 20 mars 2020, 10:37

    Je vous présente mes sincères condoléances. Je suis souvent d'accord avec vos interventions et je dois avouer que, bien que je ne vous connaisse pas, j'étais contente ce matin d'avoir de vos nouvelles, même tristes. Portez-vous bien et bon courage.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs