Accueil Société

Les incertitudes des étudiants en Erasmus: rester ou rentrer?

C’était leur grand projet : étudier à l’étranger. Et puis le coronavirus s’en est mêlé. Certains ont regagné la Belgique, d’autres pas. Les universités belges sont à leurs côtés pour sauver leur année.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Je suis en 5e année de Droit et je suis arrivée ici à Bari, dans le sud de l’Italie, pour commencer mon Erasmus le 11 février », raconte Blandine, étudiante de l’UCLouvain.

« J’ai eu une semaine et demie de cours normaux, et puis ça s’est compliqué, poursuit-elle. Avec des mesures de confinement allant crescendo, et la panique qui montait face à la progression du virus. Je me suis évidemment demandée si je devais rentrer en Belgique ou pas. Mais je ne voulais pas prendre le risque d’éventuellement infecter ma famille en Belgique, d’autant qu’un de mes proches a un problème d’immunité. Et puis les vols directs ont été annulés, et je ne trouvais pas prudent de passer du temps en transit dans des aéroports remplis de monde : j’ai donc décidé de rester. Comme d’ailleurs la moitié des étudiants en Erasmus ici ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs