Coronavirus: «Cette épidémie durera environ dix semaines», estime le virologue Marc Van Ranst

Coronavirus: «Cette épidémie durera environ dix semaines», estime le virologue Marc Van Ranst

L’épidémie de coronavirus durera environ 10 semaines au total a estimé Marc Van Ranst au micro de la VRT, sur base de ce qui se passe en Chine. « Cela prendra donc probablement encore plus de temps. Et c’est à cela que nous devons nous adapter », a-t-il encore déclaré. Il met également en garde concernant le nombre de patients qui devrait fortement augmenter dans les prochains jours.

Ce n’est pas un message rose que Marc Van Ranst est venu apporter ce jeudi soir dans l’émission de la VRT « The News ». Le coronavirus va infecter des gens pendant des semaines et il fera encore plus de victimes dans les jours à venir.

Van Ranst prédit que les hôpitaux vont continuer à se remplir et le nombre de décès augmenter. Il fonde cette prédiction sur ce qu’il a vu se produire dans la métropole chinoise de Wuhan, où le coronavirus a fait son apparition. C’est là que le sommet est maintenant derrière. Là-bas, pour la première fois depuis le début de l’épidémie, aucun nouveau cas n’a été enregistré aujourd’hui.

Une dizaine de semaines

Marc Van Ranst a utilisé la durée moyenne d’une épidémie de grippe en Belgique : « Elle dure 10 semaines. Nous pouvons voir que l’épidémie à Wuhan ressemble à cela, et il en sera probablement de même pour nous ». Cela va donc prendre un certain temps, a déclaré M. Van Ranst. « Et c’est à cela que nous devons nous préparer. »

Mais impossible pour le virologue de prédire quand l’épidémie atteindra son point culminant chez nous. « Il est difficile de répondre à cette question. Tout le monde pense que nous atteindrons ce sommet demain. Je peux vous garantir que ce ne sera pas le cas », a-t-il exprimé son optimisme.

« Nous ferons en sorte que le pic soit atteint lorsque les chiffres baisseront pendant quelques jours. Alors que la courbe continue à monter, à aucun moment vous ne pouvez dire que nous avons atteint le sommet. Vous ne le saurez qu’une fois qu’elle est dépassée », explique M. Van Ranst.

La capacité est suffisante

Marc Van Ranst a confirmé que les hôpitaux pouvaient gérer la situation dès maintenant. « La capacité d’absorption est suffisante, et dans certains hôpitaux, elle est en train de s’accroître, tandis que dans d’autres, on attend encore le premier patient atteint du coronavirus ».

« Mais le corps des infirmières et des médecins est vraiment prêt. Vous sentez la tension monter. Tout le monde sait ce qui va se passer et sait que les chiffres ne s’amélioreront pas dans les prochains jours ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous