Coronavirus: De Block veut constituer des stocks de masques

Coronavirus: De Block veut constituer des stocks de masques

La ministre de la Santé, Maggie De Block, se réjouit de l’arrivée de cinq millions de masques buccaux hier soir. Depuis vendredi matin, ces masques buccaux sont distribués aux hôpitaux, aux médecins généralistes, etc. Pour éviter de nouvelles pénuries, d’autres livraisons sont prévues. Il est également prévu de constituer des stocks de masques buccaux et d’autres équipements de protection médicale (par exemple, des tabliers). C’est ce que le ministre De Block a déclaré dans De Morning sur Radio 1.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, 5 millions de masques buccaux sont arrivés à l’aéroport militaire de Bierset. Depuis les casernes militaires du Peutie, ces masques sont maintenant répartis dans les différentes provinces.

« Un travail acharné a été accompli à cet égard. Ce n’était pas facile, mais avec l’aide de la Défense, de la Protection civile et du SPF Santé publique, nous pouvons maintenant les distribuer », déclare la ministre de la Santé publique, Maggie De Block. Selon le ministre, la distribution des masques buccaux, qui proviennent de Chine, est basée sur une liste de priorités pour la livraison aux hôpitaux et aux médecins généralistes, entre autres.

Selon le ministre De Block, la livraison d’un million de masques est imminente. De Block veut éviter que l’approvisionnement ne s’arrête à nouveau ou qu’il y ait à nouveau des pénuries. Un groupe de travail spécial a été chargé de suivre toute pénurie d’équipement médical (de protection). « Nous allons faire des stocks », dit De Block.

Selon le ministre De Block, de meilleurs accords doivent être conclus au sein de l’Europe sur le transport de matériel médical. Maintenant que plusieurs pays européens ferment leurs frontières, ces transports posent des problèmes. La présidente de la Commission, Ursula Von der Leyen, avait plaidé en faveur des corridors. « Mais ils ne font pas toujours ce qu’ils disent. Par exemple, l’Allemagne et la France avaient dit qu’elles libéreraient du matériel, mais jusqu’à présent nous n’avons pas réussi », dit De Block.

Dans De Morning, le ministre a également répondu aux images et aux messages des touristes qui continuent d’atterrir à l’aéroport de Zaventem, également en provenance d’Espagne, par exemple. Selon le ministre, le contrôle systématique des touristes qui reviennent est impossible et, compte tenu de la période d’incubation, n’a guère de sens. Toutefois, il est conseillé à ces personnes de « rester chez elles » et de ne pas entrer en contact avec trop de personnes.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous