Accueil Coronavirus: témoignages de la première vague

Kevin Borlée: «On a de la chance dans notre malchance»

Kevin Borlée, le capitaine des Belgian Tornados, est contraint de s’entraîner en salle en vue des Jeux de Tokyo. Mais il ne se plaint pas de sa situation.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 4 min

Normalement il aurait dû, à cette époque de l’année, être en train de faire ses valises pour un stage à l’étranger, aux Etats-Unis vraisemblablement, pour se préparer avec le reste du « Team Borlée » en vue de la saison estivale. « C’est la première fois depuis 2007, si je ne m’abuse, que nous ne sommes pas partis », dit Kevin Borlée, le capitaine de l’équipe belge de 4 x 400 m, alias les Belgian Tornados, bloqué au pays par la crise du Covid-19 et ses restrictions sur le plan des déplacements.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs