Accueil Coronavirus: témoignages de la première vague

Médecin, le coronavirus a changé sa vie: «Quand c’est soi-même qu’il faut préparer à un risque de décès, ce n’est pas la même chose»

Avec le Covid-19, le grand public a fait la connaissance du docteur Philippe Devos, chef intensiviste à Liège et président de l’Absym. Portrait, entre rigueur et émotion.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 5 min

La Peste. C’est en dévorant, à 18 ans, La Peste d’Albert Camus que Philippe Devos a mûri sa vocation. À l’heure de choisir ses études – au début des années 90 – il tergiversait entre gestion et médecine. La lecture de La Peste a tout fait basculer. Hasard de l’histoire, l’essentiel des ingrédients du moment y était déjà : l’épidémie, les autorités qui peinent à réagir, le confinement, le déni, les petites magouilles de l’âme humaine… Mais aussi, et surtout, l’engagement sans faille du docteur Rieux. C’est évidemment la force de caractère et l’humanité de ce dernier qui ont servi de déclencheur. Qui ont fait que Philippe Devos allait devenir, quelques années plus tard, Docteur Philippe Devos. Qui ont fait qu’il est aujourd’hui chef du service des soins intensifs du Groupe santé CHC à Liège et président de l’Absym, le plus grand syndicat médical du pays.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Munaut Jean, samedi 21 mars 2020, 22:34

    Maintenant que les médecins sont devenus les nouveaux super héros de notre société, ils ne devront plus demander des payement en cash lors de consultations non déclarées, ou pour faire avancer votre dossier, ni aucune autre demande de sur facturations aux assurances ... Chouette alors !

  • Posté par Munaut Jean, samedi 21 mars 2020, 22:34

    Maintenant que les médecins sont devenus les nouveaux super héros de notre société, ils ne devront plus demander des payement en cash lors de consultations non déclarées, ou pour faire avancer votre dossier, ni aucune autre demande de sur facturations aux assurances ... Chouette alors !

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs