Coronavirus: la Stib réduit son offre de moitié ce week-end

Coronavirus: la Stib réduit son offre de moitié ce week-end
Photo News

Les véhicules de la Stib continueront à rouler sur l’ensemble du réseau ce week-end, mais leur fréquentation sera réduite de moitié, annonce vendredi la société des transports en commun bruxellois.

Le taux d’occupation des véhicules de la Stib a considérablement chuté en raison des mesures de confinement décidées par les autorités en vue d’endiguer la propagation du coronavirus. La société estime que ses bus, trams et métros ne sont remplis en semaine qu’à 15 % par rapport à une période normale.

« Ce week-end, les déplacements domicile-travail étant moins nombreux, la Stib adapte son offre. L’ensemble du territoire sera desservi mais les fréquences réduites de moitié. Cette mesure répond à la volonté de limiter les déplacements non essentiels et permet au personnel de conduite de concentrer ses efforts pour répondre aux besoins prioritaires », explique la société dans un communiqué.

Des lignes pourraient être temporairement fermées

Elle ajoute que, dès lundi, les fréquences des transports publics seront à nouveau adaptées aux besoins de déplacements en période de semaine. « Une attention particulière sera donnée aux périodes durant lesquelles s’effectuent la majorité des trajets domicile-travail ainsi qu’aux lignes desservant les hôpitaux et lieux de soin. L’ensemble du réseau de transport public sera couvert mais certaines lignes non essentielles en cette période de confinement pourraient, en cas de nécessité, être temporairement interrompues. La ligne 33 par exemple, qui accueille essentiellement une clientèle de tourisme et de loisirs, n’est pas considérée comme prioritaire. C’est également le cas de la ligne 72, peu fréquentée et qui dessert l’ULB et l’ADEPS, tous deux fermés. »

Plus d’infos en temps réel sur le site internet stib.brussels.

Sur le même sujet
Économie et finances
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous