Accueil Coronavirus: témoignages de la première vague

Antoine Wauters: «Quand les quarantaines seront levées, que fera-t-on?»

Lettre à Hélène, par Antoine Wauters. L’écrivain y conte la nécessité de profiter du temps qui s’arrête et de penser le monde que nous voudrions demain.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Mon amour,

Quel est ce drôle de virus qui se propage depuis plusieurs semaines ? Depuis hier, 898 nouvelles contaminations et 48 nouveaux décès. La Chine, la Corée du Sud, l’Italie, la France, partout, les bourses s’effondrent, le baril de pétrole a perdu 30 % de sa valeur. Les avions ne volent quasi plus et, quand ils volent, c’est à demi remplis. En Italie, les universités et les écoles sont fermées. Chez nous, les personnes à risque ne sortent plus. Attendant d’être diagnostiquées,

celles qui présentent des symptômes préoccupants se remémorent les charmes du confinement, et se claquemurent chez elles.

14 jours de confinement, mon Hélène, n’est-ce pas de ça dont tout le monde a besoin (1) ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs