Accueil Coronavirus: témoignages de la première vague

L’Abbé José Gierkens, doyen de Visé: «Nous avons mis en place une sorte de paroisse téléphonique»

L’Abbé José Gierkens, curé doyen de Visé, raconte cette nouvelle « vie d’église un peu particulière ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Une semaine normale, l’abbé José Gierkens jongle entre une douzaine de paroisses, accumule les réunions en tant que curé doyen de Visée, rencontre au bas mot une centaine de personnes, entre célébrations, préparations de baptêmes, de mariage, ou funérailles. Cette première semaine de confinement plonge donc le prêtre dans une situation « étrange », admet-il. « Mais qui nous invite à être créatif », s’enthousiasme-t-il. De nouveaux rituels, virtuels, apparaissent : la prière du soir sur la page Facebook de la communauté de Taizé, la messe sur KTO TV, entre autres. José Gierkens s’est même inscrit à des cours en ligne pour les trois prochaines semaines, proposés par le collège des Bernardins à Paris.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs