Accueil Économie Mobilité

Coronavirus: l’aéroport de Charleroi ferme, Brussels Airport reste ouvert pour maintenir un lien

L’aéroport de Charleroi annonce sa fermeture. Celui de Bruxelles, par la voie de son CEO, Arnaud Feist, assure son ouverture même en perdant 95 % de sa fréquentation. Ça coûtera ? Beaucoup !

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

L’aéroport de Charleroi a annoncé sa fermeture à partir du 24 mars jusqu’au 5 avril constatant la forte diminution du nombre de passagers, la fermeture des frontières dans de plus en plus d’Etats, l’arrêt des vols de nombreuses compagnies, dont Ryanair qui est impliqué dans la majorité des activités sur le tarmac carolo. A Zaventem, pour Arnaud Feist, le CEO de Brussels Airport, la fermeture de son aéroport n’est pas à l’ordre du jour : « Pour l’instant, on compte rester ouverts, même si aujourd’hui le nombre de passagers qui passent par notre aéroport a diminué de 90 %. On recense 70 % de vols en moins et ça sera pire les jours qui viennent. Brussels Airlines va arrêter tous ses vols dès ce samedi, Ryanair à partir de mardi… on descendra certainement à 95 % de fréquentation en moins dès le début de semaine. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs