Accueil Belgique Politique

Coronavirus: l’irrésistible ascension de Sophie Wilmès

Depuis dix jours, on ne voit plus qu’elle. La Première ministre est en première ligne face au coronavirus. Elle assure. Et rassure. Mais comment la discrète libérale est-elle devenue la nouvelle coqueluche politique ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Débarquée à la surprise générale pour un intérim au poste de Première ministre, Sophie Wilmès vient de voir son contrat avec les citoyens prolongés pour plusieurs mois. Celle qui est le visage politique de la lutte contre le coronavirus en Belgique a vu sa popularité grimper au rythme des contaminations. Parce qu’on sent bien qu’elle n’avait rien demandé et que cela ne l’empêche pas d’assumer à 200 % ses responsabilités.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

  • Posté par THIERRY SAYE, samedi 21 mars 2020, 18:02

    Je veux bien croire qu'il y aura un "avant et un après" Codiv-19... Je veux bien rester optimiste... Mais je ne crains que, si c'est un "avant et un après" comme celui de la crise financière de 2008, tous les vœux de changements structurels et nécessaires ne restent lettres mortes... L'Homme est ainsi fait... Prenez bien soin de vous et de vos proches...

  • Posté par Wauters patricia, samedi 21 mars 2020, 16:51

    J'aimerai qu'on m'explique car je suis tombée sur un lien vers la télévision suisse et j'en suis sidérée. S'il s'avère que notre gouvernement en est complice, ils méritent tous un procès à Nuremberg pour crime de guerre. Cela risque d'être un scandale car ils jouent avec nos vies : https://www.rts.ch/play/tv/t-t-c--toutes-taxes-comprises/video/focus-sur-les-pandemic-bonds-?id=11169200

  • Posté par Stroobants Nathalie, samedi 21 mars 2020, 19:59

    Dégueu.l.asse !

  • Posté par Lambert Paul, samedi 21 mars 2020, 16:22

    A celles et ceux qui la critiquent pour ce qu'elle a ou aurait fait avant d'être la Première , elle faisait partie d'un gouvernement où quelque part la NVA régnait en maître et donc faisait ce que l'on lui demandait de faire, certains certaines diront , elle aurait pu démissionner , en effet mais cela n'aurait rien changé , un ou une autre aurait pris la place et fait ce qui était demandé, puis elle a fait partie d'un gouvernement minoritaire en affaire courante , puis elle a été nommée Première Ministre et là les choses ont commencé à changer et dans cette période de crise elle n'a pas eu peur de prendre ses responsabilités et d'être ferme et humaine, moi je suis heureux que ce soit Elle, pas mal d'autres en seraient encore au bac à sable comme un certain bdw l'a été ces derniers jours.

  • Posté par Stroobants Nathalie, samedi 21 mars 2020, 16:43

    Faux ! En bonne 'libérale', elle est pour la réduction des 'dépenses' de l'état. Quitte à mettre à mal notre système de soins de santé, notre entraide pluri-personnelle et tout ce qui n'est pas dans le registre du 'marchand'. Voyez l'état de notre système judiciaire, de nos prisons ... ? Et je vous vois venir, le ps et d'autres partis sont tout aussi coupable d'avoir secrètement toléré ou cautionné cette manie du tout au marché et de la sacro-sainte orthodoxie budgétaire que même les allemands remettent en cause maintenant qu'ils sont, eux aussi, dans la mouise, non sans avoir fait souffrir le peuple grec pendant plus de 10 ans.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs