Accueil Belgique

De l’offensive SNCB à l’exigence d’un tax shift: le CD&V nerveux et revendicatif

Les dossiers s’accumulent dans lesquels les chrétiens-démocrates flamands expriment leurs doutes et critiques. Surtout, ils veulent obtenir un « tax shift ». Maintenant. En juillet.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Un enchaînement, une accumulation : derrière les récriminations sur le plan de réforme de la SNCB de la ministre Galant (MR), il y a la grogne relative au plan Défense du ministre Vandeput (N-VA), aussi le trouble suscité par l’évaluation erronée de la facture des Régions par le ministre Van Overtveldt (N-VA), aussi les tensions autour de l’ajustement budgétaire et le rôle du ministre Jamar (MR), aussi les aigreurs produites par les déclarations jugées cassantes vis-à-vis du gouvernement grec, là encore de la part du ministre Van Overtveldt (N-VA), et derrière tout cela, ou devant si vous préférez, il y a le… tax shift. Le Graal.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs