Accueil Monde Asie-Pacifique

Comment la Chine, Taïwan et la Corée du Sud ont stoppé le coronavirus

Une poignée de régions d’Asie sont parvenues à endiguer la propagation du Covid-19, notamment grâce au big data. Aux grands maux les grands remèdes : l’expression est ici pleinement de mise.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Samedi, la Chine a célébré son troisième jour sans nouveaux cas de coronavirus domestiques. Une situation qui contraste fortement avec les 2.000 nouvelles infections quotidiennes enregistrées mi-février. Cette réussite, le pays la doit aux mesures de confinement radicales adoptées à Wuhan, l’épicentre de l’épidémie de Covid-19, à partir du 9 février.

Ce jour-là, les autorités locales ont abruptement décrété que les habitants n’avaient plus le droit de sortir de chez eux. Tous les malades, même ceux ne présentant que des symptômes légers, ont en outre été internés dans des centres de quarantaine mis sur pied dans des halls d’exposition et des stades sportifs.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Demaseure Thierry, mardi 7 avril 2020, 12:03

    On parle beaucoup en Europe de la Chine, de Taiwan et de la Corée du Sud, mais il serait aussi intéressant de voir ce qui a été fait au Vietnam où je réside actuellement. Un pays d'un peu plus de 90.000.000 d'habitants à proximité de Wuhan et seulement 245 cas recensés ce matin dont 95 guérisons et aucun mort … Oh ! je sais, certains vont dire encore un pays communiste qui trafique ses statistiques, mais cela ne correspond pas à la réalité telle que je la vis ici. Il y a eu récemment un article dans le Nouvel Obs que je n'ai malheureusement pas pu lire à défaut d'être abonné.

  • Posté par curto calogero, lundi 30 mars 2020, 20:33

    En Belgique quelques jours avant le confinement , ont autorisais des école a partir en Italie, heureusement que les parents ont fait oppositions.

  • Posté par Denoel Xaviet, dimanche 22 mars 2020, 18:01

    Manifestement, cela démontre que l'Asie a une bonne longueur d'avance au niveau technologique sur nous les européens. En Europe, beaucoup d'argent a été dépensé de manière inutile et pas aux bons endroits. La technocratie et ses règles innombrables nous font perdre un temps précieux. Je n'ai entendu nulle par dans ces médias qui tournent en continu un appel aux nouvelles technologies pour mieux informer et mieux communiquer. Comme dans les années 60, nous en sommes restés à la télévision classique de nos grands-parents. C'est lamentable quand j'imagine le potentiel immense des pays européens utilisé à l'accessoire plutôt qu'à l'essentiel. Il y aura beaucoup beaucoup de leçons à tirer dans la période après-crise. Les citoyens exigeront un bilan clair sans manipulation partisane.

  • Posté par Stephan Buchin, dimanche 22 mars 2020, 16:46

    L'alerte par SMS vers les quartiers touchés permettrait sans doute de rendre les gens plus vigilants.

  • Posté par Tanghe Michel, dimanche 22 mars 2020, 13:57

    La liberté et la discipline ne cohabitent pas facilement… Nous avons chèrement payé notre victoire sur les communisss qui ont dévalés nos champs traversé nos forêts, en chantant l'Internationale malgré le couteau coincé dans les dentiers et la vodka dont le trop plein coulait par les oreilles… Vive l'Amérique, longue vie à Donald…

Plus de commentaires

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs