Accueil Société

Coronavirus: il est permis de prendre un bol d’air mais dans un environnement proche

Ce dimanche, le soleil est de la partie mais pour éviter la propagation du coronavirus, il faut absolument respecter les mesures de confinement.

Temps de lecture: 2 min

La tentation est grande avec le retour du soleil ce dimanche de se promener dans les parcs et de prendre un bon bol d’air. Il faut pourtant suivre les mesures de confinement, avertit le Centre de crise qui a rappelé que toutes les activités récréatives sont interdites. « Il est permis de prendre l’air mais dans un environnement proche », ont insisté les virologues. Se déplacer loin de son domicile, c’est prendre le risque de contaminer d’autres régions de la Belgique.

Pour rappel, les activités en plein air, comme courir, marcher, faire du vélo, se promener sont permises entre les membres d’une même famille qui vivent sous le même toit. Deux ami.e.s peuvent également se balader mais la distance sociale d’1m50 doit être respectée. Et tout cela dans un environnement proche, donc. Pas question de mettre son vélo dans la voiture ou de prendre un transport en commun pour aller se promener dans un parc à plusieurs kilomètres de son domicile.

Le confinement n’est pas le dimanche sans voiture

Par ailleurs, plusieurs médecins s’inquiètent de voir un nombre important de cyclistes amateurs et autres usagers faibles profiter du peu de voitures en circulation pour se promener sur certaines artères bruxelloises, souvent sans tenir compte du code de la route. « Le confinement n’est pas le dimanche sans voiture », alertent ces médecins.

Aujourd’hui, les autorités déconseillent vivement les déplacements non essentiels, une mesure parmi d’autres destinées à endiguer la propagation du coronavirus.

« Il ne fait pas bon se promener dans une salle d’urgences »

Les voitures sont donc peu nombreuses et comme la météo s’annonce clémente ces prochains jours, les médecins craignent de voir se généraliser des comportements d’usagers faibles qui non seulement ne respectent pas le code de la route, mais en plus risquent d’occasionner l’une ou l’autre lésion nécessitant une intervention hospitalière.

Les professionnels de la santé appellent précisément à éviter d’engorger les urgences en ce moment. « Aujourd’hui, il ne fait pas bon se promener dans une salle d’urgences, alors évitons de se casser la figure en trottinette par exemple », rappelle Thomas Orban, président du Collège de la médecine générale francophone. Il insiste sur le fait que si prendre l’air est nécessaire, il convient de ne pas le faire n’importe comment.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

30 Commentaires

  • Posté par Lambert Charles, dimanche 22 mars 2020, 12:27

    Le seul confinement qui vaille est celui qui a été mis en place à Wuhan et qui porte enfin ses fruits. Un médecin français exerçant dans cette ville le disait clairement: si l'on veut éviter des montagnes de cercueils en France, il faut mettre le pays à l'arrêt. Nous ne devrions peut-être pas attendre que la situation empire pour nous (nos gouvernants) imposer cette mesure. En attendant, force est de constater que ce n'est pas le sens civique qui étouffe certains de nos concitoyens.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, dimanche 22 mars 2020, 12:48

    Manque de sens civique et manque de bon sens et d'intelligence tout court autant chez ceux qui ne respectent pas les consignes que chez ceux qui ergotent plutôt bêtement à leur sujet. Il y a là qq ch de désespérant quand on sait que la vie de certains en dépend.

  • Posté par Marlier Jacques, dimanche 22 mars 2020, 10:41

    Pitié! Evitez l'expression "distance/distanciation sociale" et plus encore évitez "social distancing". Parlez de "distance physique" ou mieux de "distance de sécurité". Je suis sûr que vous cherchez à instruire et à convaincre: parlez donc en langage directement et aisément compréhensible. Ce n'est pas snobinard ni purement académique de chercher à traduire l'idée qu'il y a derrière une expression étrangère ou inhabituelle. De même, évitez de parler, dans d'autres contextes, de matériel "disposable", parlez plutôt de matériel "jetable". Traduisez les idées, pas les mots.

  • Posté par NICODEME CLAUDE, dimanche 22 mars 2020, 10:07

    Et il n'y a pas que le discours politique qui est peu clair. Au début les spécialistes disaient que ce n'était pas beaucoup plus grave que la grippe (que l'on a tous les ans). Une %tage un peu plus élevé (mais pas x10) ... Ah! Allez dire cela aux plus de 5000 familles italienne qui on perdu un proche... Et hier le nombre de décès a presque doublé en Belgique (37 vendredi, 67 hier - si je ne me trompe). On dit qu'il faut se laver les mains (40 à 60 sec!!!) et tousser dans son coude (oui pas à la figure des gens) mais après ? on retire son pull et on doit le laver illico ? rien n'est dit. Aussi, il faut nettoyer toutes les surfaces avec detol etc.. mais quid de la résistance du virus dans l'air. Car si c'est le cas, alors plus de promenade du tout même avec 2m de "distanciation sociale": Vous tousser et qulqu'un qui passe 2 minutes après (200m de distance) se chope la bébête... Comme je le disait: flou, flou, flou... Donc, le mieux: rester chez soi... même si....

  • Posté par NICODEME CLAUDE, dimanche 22 mars 2020, 9:55

    Il est difficile de se prononcer. Les mesures énoncées par Sophie Wilmès, n'étaient pas 100% claires: pas de déplacements inutiles: seulement pour aller travailler, courses, médecin (jusque-là très claires) mais on peut prendre l'air... Bin oui, c'est ce que tous les gens dans les parcs faisaient hier. D'où la fermeture du parc du château de La Hulpe ? Dans un parc pareils, même avec quelques milliers de personnes, on sait garder 1.5 m de distances. Alors que l'on fasse respecter cela (voire 2m-3m) OK; mais fermer le parc? Maintenant, il est évident qu'il devait y avoir des "promeneurs" qui faisaient n'importe quoi. Mais il faut pénaliser ceux-là. Sinon les autres, à mes yeux ne faisaient que respecter ce qui est demandé, avec le flou inclus à cette demande: prendre l'air en gardant la distanciation sociale. Ou alors, il fallait revenir à la partie stricte et claire de l'injonction: déplacement uniquement pour travail, course, médecin. Perso, c'est ce que nous avons choisi à la maison, mais avec l'avantage d'avoir un jardin, je l'avoue. Parce que même les courses. Nous lisions hier qu'au retour des commissions, il fallait mettre les articles en "quarantaine" (et on ne sait toujours pas la durée de vie du virus sur les différentes matière. Mais dès lors, qui a fait cela ? Alors, faut-il interdire de faire ses courses ? Loin d'être clair; en tous cas, pas pour moi.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko