Accueil Monde Europe

Coronavirus: en Italie, la Lombardie est devenue le cimetière de l’Europe

La région, connue à travers le monde pour son dynamisme triomphant et sa vigueur économique, paie un lourd tribut. Un médecin supplie « de tout fermer ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Avec le regard effaré de ceux qui sont contraints à une vie de tranchées, Sergio Cattaneo, chef du service de réanimation cardiaque d’un hôpital de la ville de Brescia, vient de lancer un appel sans équivoque au cours d’une interview télévisée.

« Je m’adresse aux citoyens mais aussi aux institutions : nous vous lançons un cri de détresse et on vous demande de tout fermer ! » a-t-il supplié.

Cet appel, impensable il y a encore quelques semaines dans un pays ouvert et libéral, est réitéré chaque jour par les médecins italiens depuis le début de la pandémie de Covid-19. Dès que la péninsule s’est transformée en le principal foyer épidémique du monde (l’Italie a dépassé, jeudi dernier, la Chine en nombre de morts), le combat contre la propagation du virus est, en effet, devenu un enjeu national vital.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Coets Jean-jacques, dimanche 22 mars 2020, 22:24

    Je porte un toast à toute l'Italie et tous les Italiens et toutes les Italiennes pour leur courage, leur combativité et leur résilience. C'est une partie de ma famille et j'aimerais leur dire que je les admire ! Bravo à tous ces médecins, ces infirmiers et infirmières, à tous ces gens de l'ombre, et à tous ces citoyens lambda qui font, et qui feront, que ce pays ne s'écroule pas... Car grâce à eux, il ne s'écroulera pas !

  • Posté par De Ronde Michel, dimanche 22 mars 2020, 16:15

    Le "cimetière d'Europe" du titre initial, lapsus révélateur de cette crise au cours de laquelle l'UE aura montré toute son impéritie et son inutilité, a rapidement été changé en un "cimetière de l'Europe" moins blâmant pour elle.

  • Posté par Mertens Frédéric, dimanche 22 mars 2020, 15:40

    Tout porte à croire que les Chinois ont jugulé la "version 1.0" de ce virus et que les Italiens subissent déjà une "version 2.0" nettement plus mortelle. Schéma comparable à la grippe espagnole de 1918/1919 . Ce n'est qu'une supposition .... mais !

  • Posté par Remacle Vincent, dimanche 22 mars 2020, 21:49

    C'est en effet une suposition, mais à part le fait que deux souches cohabite avec des niveaux de pathogénicité différente rien ne prouve que le Covid-19 circulant chez nous est différent de celui d'origine. On peut donc sans sortir comme la Chine et ce n'est pas qu'une simple supposition.

  • Posté par Rebecca Vangansbeke, dimanche 22 mars 2020, 14:28

    J'ai lu par ailleurs que cette situation serait aussi liée aux coupes budgétaire réalisées dans le domaine de la santé en Italie, il ne faudrait pas oublier ce facteur...

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs