La flamme olympique attire près de 55.000 personnes malgré le coronavirus

La flamme olympique attire près de 55.000 personnes malgré le coronavirus
AFP

Malgré la crise du coronavirus qui paralyse le monde entier, des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées à Sendai, au nord du Japon, pour tenter d’apercevoir la flamme olympique, arrivée vendredi en provenance de Grèce.

Selon les médias locaux, près de 55.000 personnes se sont pressées samedi à la gare de Sendai afin d’admirer la flamme olympique, et ce malgré les appels du gouvernement japonais à éviter les rassemblements afin d’endiguer la propagation du Covid-19.

Arrivée au nord-est du Japon, la flamme olympique est appelée ’flamme de la reconstruction’ pour faire passer un message d’espoir aux zones les plus affectées par le tremblement de terre et le tsunami de 2011. Certaines personnes ont fait deux heures de file pour pouvoir l’admirer.

Jeudi, le relais de la flamme partira de Fukushima, endroit de la catastrophe nucléaire de 2011.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous